L’étude EGRIAN

Proposer une stratégie globale et cohérente de réduction du risque d’inondation
Une partie significative du val de Loire des communes de l’Agglomération de NEVERS est sous la menace des eaux lorsque la Loire, l’Allier et la Nièvre débordent. La crue de décembre 2003, a remis en mémoire les évènements plus anciens du 19ème siècle dont les conséquences
ont été en leur temps, bien plus graves. Depuis cette période, les enjeux ont beaucoup augmenté et les dommages qui résulteraient d’une crue majeure seraient sans commune mesure avec ceux
du passé.

Hauteurs d’eau pour une crue cinq-centennale provoquant deux brèches dans la levée de Saint-Éloi

le Plan Loire Grandeur Nature
Compte tenu des risques, l’Etat a mis en place en 1994, un programme d’aménagement de la Loire : le Plan Loire Grandeur Nature. Ses priorités sont de concilier :

  • la sécurité des populations face au risque d’inondation,
  • l’amélioration de la ressource en eau et des espaces naturels et ruraux des vallées,
  • la mise en valeur du patrimoine naturel, paysager et culturel des vallées ligériennes.

Une priorité : la réduction du risque
Dans ce cadre, les différents partenaires du Plan Loire ont donc donné la priorité à la réduction de l’exposition humaine au risque d’inondation en adoptant une stratégie globale du risque fondée sur le triptyque complémentaire : Prévention, Prévision, Protection.

C’est dans cette démarche globale et cohérente que s’est inscrite l’Étude Globale du Risque d’Inondation qu’a lancé la Communauté d’Agglomération de NEVERS sur l’ensemble de son
territoire afin de réduire les conséquences d’une crue majeure.
Les objectifs à atteindre portaient notamment sur :

  • la réduction du risque d’accident pour les vies humaines,
  • la réduction des dommages consécutifs à la crue (dommages directs, mais aussi indirects.
  • le recueil d’informations permettant d’aider les décideurs dans la gestion de crise.

La mise en œuvre de la stratégie
L’étude EGRIAN (2007 – 2013) est aujourd’hui terminée et ses conclusions s’inscrivent dans le cadre de la Directive Inondation. L’agglomération dispose aujourd’hui d’un diagnostic de son territoire, incluant notamment un recensement des enjeux et une cartographie des risques suivant 5 hydrologies (T50, 70, 100, 170, 200 et T500). Différentes solutions visant à réduire la vulnérabilité du territoire ont également été testées, leur coût a été évalué et les bénéfices résultant mesurés. Enfin une stratégie a été définie durant la dernière phase d’EGRIAN et validée en comité de pilotage fin 2013.

Suite au classement des communes de l’agglomération en tant que Territoire à Risque important d’Inondation (TRI) dans le cadre de la déclinaison de la directive inondation, l’État et Nevers Agglomération ont co-rédigé en 2016 la Stratégie Locale de Gestion du Risque d’Inondation (SLGRI) du territoire de Nevers. La SLGRI a été écrite à partir de l’Etude Globale du Risque Inondation de Nevers (EGRIAN).

La SLGRI a été approuvée par arrêté préfectoral en décembre 2016 et Nevers Agglomération a été désignée structure porteuse. La stratégie bénéficie d’un pilotage commun coprésidé par le Préfet de la Nièvre et le Président de Nevers Agglomération.

La SLGRI est déclinée en mesures opérationnelles chiffrées dans un Programme d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI) porté par Nevers Agglomération. Le projet de PAPI, d’un montant d’environ 23 millions d’euros, a reçu un avis favorable lors de la Commission Mixte Inondation (CMI) du 14 décembre 2016.

Actualités
Publié le : 20 avril 2018
Publié le : 20 décembre 2017
Publié le : 1er septembre 2017